AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le phlébotome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur
Admin
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Le phlébotome   Jeu 24 Nov - 17:18



Les phlébotomes, ou « mouches des sables », sont de très petite taille (inférieure à 2,5 mm), de couleur sombre, avec un corps et des ailes couverts de poils ; seules les femelles sont hématophages. Les phlébotomes sont les vecteurs de maladies transmissibles (fièvre à pappataci, leishmanioses cutanées et viscérales de l'Ancien Monde, leishmaniose cutanéo-muqueuse du Nouveau Monde, bartonellose).

L’observation des Phlébotomes est difficile de par leur petite taille, leur couleur pâle et leur vol rapide et saccadé. Ils fréquentent de plus des lieux obscurs, et la brièveté de leurs déplacements les rend discrets. La découverte des larves est encore plus délicate : elles vivent en général dans des milieux peu accessibles et sont parfois enterrées dans des détritus organiques divers.
Cependant, les adultes de plusieurs espèces gravitent au voisinage de l’homme et les femelles se nourrissent à ses dépens. Ils piquent à la tombée de la nuit, plus rarement pendant le jour, dans les habitations ou à proximité.
Certains se nourrissent sur les animaux à sang chaud et se rencontrent dans les clapiers, les porcheries, les étables, les écuries, les chenils, les poulaillers et dans les terriers.
D’autres piquent les animaux à sang froid et s'observent à l’entrée des gîtes de ces animaux et sous l’écorce des arbres, près des nids de lézards.
On peut également trouver des Phlébotomes dans les grottes et les cavernes, vivant aux dépens des chauves-souris ou d’autres vertébrés habitant ces lieux.
Dans les régions sèches et arides, ils s’abritent pendant le jour dans les crevasses du sol, d’où ils ne sortent qu’à la faveur de la fraîcheur et de l’humidité de la nuit, dans les terriers des petits rongeurs où ils trouvent le calme, l’obscurité et l’humidité nécessaires à leur développement.
D’autres se multiplient en grand nombre dans les forêts humides des régions équatoriales.
En certaines saisons, on peut recueillir de nombreux individus appartenant à diverses espèces aussi bien dans les anfractuosités des gros arbres qu’à l’entrée des terriers.
Pour déloger les Phlébotomes des refuges inaccessibles, l’emploi de la fumée de tabac donne de bons résultats.
Seules les femelles sont hématophages.
L’aire de répartition des Phlébotomes est très étendue ; on les rencontre sur tous les continents, mais ils ne dépassent pas certaines latitudes. Ils n’ont pas été signalés dans les pays nordiques ; ils sont très rares en Amérique du Nord et peu abondants en Australie. Ils sont fréquents dans le Bassin méditerranéen et en Afrique du Nord. Ils abondent dans les zones tropicales et équatoriales de l’Afrique, de l’Amérique, de la région orientale.


Et voici une petite vidéo relativement bien faite qui en explique plus:

http://www.scalibor.fr/videos/tout_sur_le_phlebotom.asp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leishmaniose.forumgratuit.org
Jagd0748

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/06/2013
Age : 47
Localisation : Cévennes (07 & 48)

MessageSujet: Re: Le phlébotome   Mer 12 Juin - 14:03

Photos de la saleté ... :







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le phlébotome
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur la leishmaniose :: Informations :: La maladie-
Sauter vers: